Close

23 juillet 2016

Raconte moi ton histoire 8 : La famille d’Alexandra

raconte moi ton histoire baby no soucy

Raconte moi ton histoire est une série de récit dans laquelle je VOUS laisse la parole. A vous de nous raconter avec vos mots, votre ressenti comment vous avez vécu cette formidable aventure : devenir parents!

Cette semaine c’est Alexandra qui nous raconte sa jolie aventure.

raconte moi ton histoire 8 allaitement baby no soucy

Raconte nous ton histoire 🙂

  • Peux-tu nous dire quelques petits mots sur vous, votre rencontre, votre désir d’enfant, votre parcours (cela peut-être une simple anecdote)

Nous nous sommes rencontrés par le biais d’une amie commune quelques semaines avant mes 20 ans. Notre histoire a débuté tranquillement et sans trop s’en apercevoir, les semaines sont devenues des mois puis des années. Très tôt, nous avons évoqué ce désir d’enfant. Il était très présent chez tous les deux. Nous ne concevions pas notre vie sans enfant, plusieurs enfants!

1/La grossesse :

  • S’est-elle déroulée comme tu l’avais imaginée?

Encore mieux je pense! Mes trois grossesses ont été magiques. A part les nausées les premières semaines (mais l’homéopathie a vite réglé le problème), je me suis toujours sentie bien. J’ai pris peu de poids à chaque fois (8 kg), ce qui m’a permis de pouvoir bouger facilement jusqu’au bout. Je suis nostalgique de ce corps qui a évolué durant la grossesse. Cet état où je me sentais complètement sereine et pleinement heureuse me manque souvent.

  • Une petite anecdote sur le choix du prénom, son histoire peut-être?

Pour notre 1er, nous avons feuilleté un livre de prénoms. Noah sortait du lot mais nous avions toujours la peur de se dire: est ce le bon? C’est une responsabilité, il va le porter toute sa vie et puis un jour, j’ai dit à mon homme: on a choisi, c’est celui là.

  • T’es tu sentie suffisamment épaulée, informée pendant ta grossesse?

Oui. En même temps, j’ai fait beaucoup de recherches personnelles. J’ai finalement posé peu de questions à mon gynécologue. Mais ma sage-femme qui m’a suivi pour mes 3 grossesses, a toujours été à l’écoute et de bon conseil.

  • Qu’as-tu préféré ou au contraire le moins aimé ?

Sans hésitation, sentir bébé bouger a été un moment magique, hors du temps. Cette sensation m’a manqué après chaque naissance.

Il n’y a rien que je n’ai vraiment pas apprécié dans ces grossesses. J’ai savouré chaque instant.

raconte moi ton histoire 8 alexandra baby no soucy

2/La naissance :

Libre à toi de nous raconter ce moment avec tes mots <3

Je vais parler de la 1ère parce que c’est avec cette naissance que je suis devenue maman.

J’ai perdu les eaux le vendredi matin vers 7h30. Je suis partie tranquillement à la clinique après ma douche. Quand je suis arrivée à la maternité, j’étais derrière une dame qui n’arrivait presque pas à marcher à cause de la douleur. Moi je n’avais aucune contraction. Après un examen, la sage femme m’a confirmé que j’avais bien perdu les eaux et que si le travail ne se mettait pas en route naturellement, on me déclencherait d’ici 24 heures. Moi qui rêvais d’un accouchement naturel, j’étais très contrariée.

J’ai passé toute la journée dans ma chambre à attendre que les contractions arrivent.

J’ai appelé la sage femme au petit matin, lui disant que je pensais avoir des contractions mais que je n’étais pas vraiment sûre. A ce moment là, j’étais dilatée à 3 et trop heureuse que le travail se soit mis en route tout seul! Elle m’a dit d’appeler mon mari et de le rassurer car les papas ont tendance à paniquer quand on les réveille au milieu de la nuit et surtout pour un premier. Il est arrivé en un 1/4 d’heure.

La sage femme me demande alors ce que je souhaite faire: du ballon, marcher, être allongée…

Je lui réponds: j’ai l’impression que cela pousse. Elle me réexamine, je suis à 9.

Je vois mon mari blêmir et dire: ca veut dire quoi?

Et moi de lui répondre: on y est!

Je marche tranquillement pour arriver en salle d’accouchement. Je m’installe sur le lit et pendant que la sage femme installe le monitoring, je lui dis: ça pousse vraiment.

Et elle: oui, il y a la tête.

Quelques poussées et je saisi mon bébé.

Je regarde mon mari et lui dit: “on en refait un demain si tu veux”.

J’ai tout de suite plongé mes yeux dans ceux de mon bébé. J’étais ivre de bonheur.

Cet accouchement a été magique et aussi naturel que ce que j’espérais. Pas de péridurale comme j’en avais envie. J’ai pu vivre la même chose pour les deux suivants et je ne regrette pas mon choix.

raconte moi ton histoire 8 baby no soucy

3/ Les premiers pas avec bébé :

  • Comment s’est passé le retour à la maison?

Très bien. Tout m’est apparu naturel. Je pense que je me faisais confiance et que mon bébé ressentait ma sérénité. Pour moi, chaque naissance a été un moment de plénitude.

  • Vous êtes-vous sentis suffisamment informés pour faire face à ce nouveau petit être? Si non, qu’auriez-vous aimé savoir de plus?

Oui. Je m’étais beaucoup documentée durant ma grossesse et je répète, je me suis fais confiance. Je n’ai écouté que mon instinct et mon amour inconditionnel pour ce petit être.

  • Quels ont été vos moments favoris ? Racontez nous

L’allaitement, les tétées avec ses petits doigts agrippés à mon sein, son état de béatitude lorsqu’il avait fini…

Un très grand merci à Alexandra d’avoir partagé son histoire avec nous, quant à vous qui nous lisez si vous souhaitez vous joindre au projet Raconte moi ton histoire, vous pouvez me contacter par mail à contact@babynosoucy.com

 

Retrouvez ici les histoires des semaines précédentes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :