Close

14 mai 2016

Raconte moi ton histoire : #1 La famille d’Emilie

raconte moi ton histoire baby no soucy

Raconte moi ton histoire est une série de récit dans laquelle je VOUS laisse la parole. A vous de nous raconter avec vos vos mots, votre ressenti comment vous avez vécu cette formidable aventure : devenir parents!

Cette semaine c’est Emilie qui s’est lancée pour nous parler de sa petite famille.

– Peux-tu nous dire quelques petits mots sur vous, votre rencontre, votre désir d’enfant, votre parcours (cela peut-être une simple anecdote)

Alors j’ai rencontré mon mari j’avais 15ans , on a été présentés par un ami en commun (meilleur ami chacun de notre côté, il est décédé depuis 3ans bientôt, on a perdu une partie de nous) ça à été un coup de foudre . On s’est mis en ménage après avoir vécu une année chez ses parents et une autre chez ma mère. Il partait souvent en déplacement mais je voulais un enfant. Lucas a pris son temps pour faire son nid…
L’accouchement s’est très mal passé donc j’ai mis du temps à “remettre ça” Andrew est né 5 ans après. Il a eu des soucis de santé très tôt, vers ses 2 mois. Mon mari a démissionner de son emploi qui l’obligeait à s’absenter souvent afin de me soutenir. Moi j’ai arrêter totalement de travailler quand on s’est aperçu qu’il avait vraiment des problèmes. J’ai commencé donc a écrire son blog : Lettres à Andrew.
 J’ai vécu pour lui et ses soucis pendant 4ans, j’en avais oublié que j’étais une femme. On s’est mariés en 2012 mais j’étais tellement centrée sur les problèmes de santé d’Andrew que j’en ai moins profité je trouve.. Ça fait environ un an que je retrouve ma vie de femme et que je pense à moi . J’ai créé ma société de coaching intime , ma passion : Emylee coach

1/La grossesse :

– S’est-elle déroulée comme tu l’avais imaginée ?

Mes 2 grossesses ne se sont pas déroulées du tout comme je m’y attendais : la première grosse prise de poids et aigreurs d’estomac du 5éme au 9eme mois! La seconde des nausées du début à la fin et une belle dépression en prime, autant dire que ce n’était pas une partie de plaisir!

– Une petite anecdote sur le choix du prénom, son histoire peut-être ?

Mon premier s’appelle Lucas, on voulait tous les deux, mon mari et moi, appeler notre premier enfant ainsi et ce depuis le début de notre relation, c’était le destin ^^.

Pour le deuxième, on s’était mis d’accord sur le prénom d’une fille mais aucune idée pour un prénom masculin, quel casse-tête !! Puis un jour en cherchant une typographie pour se faire tatouer le prénom de Lucas mon mari tombe sur un ANDREW écrit en belles lettres au milieu de tous ces “Lucas” , c’était un signe!

– T’es tu sentie suffisamment épaulée, informée pendant ta grossesse ?

Oui, j’ai eu la chance d’être suivie par des sage femmes merveilleuses pour mes deux grossesses, et la dernière tout particulièrement car elle a prit au sérieux ma dépression et m’a beaucoup aidée.

– Qu’as-tu préféré ou au contraire le moins aimé ?

Sentir bouger mes bonhommes était une expérience merveilleuse! Le deuxième bougeait énormément, les gens en ville m’arrêter pour me dire qu’il l’avait vu bouger!

2/La naissance :

Libre à toi de nous raconter ce moment avec tes mots <3

Alors, mon premier accouchement à été très compliqué, le travail a été très long, j’étais à bout de force. La péridurale “a foiré” et je me suis retrouvée paralysée de dessous la poitrine à la pointe des pieds. J’avais du mal à soulever ma cage thoracique pour respirer et du coup les poussées étaient compliquées. La sage femme a grimpé sur la table et a poussé très fort sur mon ventre à l’aide de ses coudes pour faire descendre le bébé! Une horreur pour moi qui n’arrivait plus du tout à respirer! J’ai été choquée d’une telle violence, c’était loin de la vision que je m’étais faite d’un accouchement ! J’ai mis 5 ans avant de refaire un deuxième enfant car j’avais réellement peur de l’accouchement. Et encore mon angoisse de l’accouchement n’avait pas totalement disparue pour mon deuxième… J’ai dû prendre pas mal de calmants. Mais celui-ci s’est relativement mieux passé, j’ai pu tout sentir, même sous péridurale, et j’en étais vraiment heureuse même si je n’ai pas pu tenir mon bébé dans mes bras tout de suite… Il était en souffrance car descendu trop vite, mais tout s’est arrangé rapidement.

andrew-barbouillé-raconte-moi-ton-histoire-baby-no-soucy

3/ Les premiers pas avec bébé :

– Comment s’est passé le retour à la maison ?

J’étais ravie de rentrer à la maison car le séjour à la maternité n’est vraiment pas de tout repos!

– Vous êtes-vous sentis suffisamment informés pour faire face à ce nouveau petit être ? Si non, qu’auriez-vous aimé savoir de plus ?

Personne ne vous prépare vraiment à ce que seront les premiers jours, voire les premiers mois avec bébé ! Tout le monde vous dit “tu verras, c’est que du bonheur!”; mais personne ne vous raconte la fatigue, les crevasses aux tétons aussi grosses que le grand canyon, les pleurs de bébé que vous ne comprenez pas de suite et qui vous exaspèrent, le retour de couche et son glamour ^^ Personne!

– Quels ont été vos moments favoris ? Racontez nous 🙂

J’ai vraiment adoré les co-dodo pour mes deux fils, c’était un moment de douceur extrême qui permet d’effacer tous les mauvais moments de la journée et de repartir sur de bonnes bases.

Merci Emilie d’avoir partagé ton histoire avec nous; quand à vous qui nous lisez, rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle histoire de famille 🙂

Pour participer au projet “raconte moi ton histoire” vous pouvez me contacter par mail contact@babynosoucy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :