Close

2 juillet 2016

Raconte moi ton histoire 7 : La famille d’Amandine

raconte moi ton histoire baby no soucy

Raconte moi ton histoire est une série de récit dans laquelle je VOUS laisse la parole. A vous de nous raconter avec vos vos mots, votre ressenti comment vous avez vécu cette formidable aventure : devenir parents!

Pour ce “raconte moi ton histoire 7” Amandine partage avec nous sa fabuleuse aventure <3

raconte moi ton histoire 7 Amandine blog baby no soucy grossesse

Peux-tu nous dire quelques petits mots sur vous, votre rencontre, votre désir d’enfant, votre parcours (cela peut-être une simple anecdote)

Après avoir eu mon diplôme, je suis partie vivre en Guyane, j’ai rencontré chéri là bas. On y a vécu 3 ans ensemble puis on est rentrés en métropole. Chéri ne voulait pas d’enfants quand je l’ai rencontré, puis un jour il m’a dit de balancer ma pilule qui me rendait malade (cholestérol, +10kg, …) Je suis tombée enceinte 2 mois plus tard (il s’agissait en fait d’un œuf clair, donc fausse couche) mais à l’annonce de cette grossesse je l’ai vu passer par le doute, la peur, puis la joie ! Il a même appelé ses parents pour leur dire qu’il allait être papa.

1/La grossesse :

  • S’est-elle déroulée comme tu l’avais imaginée ?

La grossesse en elle même s’est bien passée, c’est le parcours pour avoir notre bébé qui a été compliqué. Après ma fausse couche, on a recommencé les essais 2 mois plus tard. Mais rien ne se passait… j’avais des cycles à rallonge (45 jours) et jamais de +++ sur mes tests de grossesse, j’en ai utilisé des petits bâtons! J’aurais pu être actionnaire chez Clear Blue.  Après des examens plus poussés on a découvert que je n’ovulais pas… là commence le parcours du combattant. Traitement hormonal, piqûres dans le ventre… bref après 3 ans je suis enfin tombée enceinte. J’ai été malade les 4 premiers mois, nausée perpétuelles du matin au soir. J’ai perdu 4 kilos en 4 mois, et j’ai pris 8,5 kilos les 4 derniers mois. J’ai accouché à 36 sa + 5 jours, donc 8 mois. J’ai perdu les eaux dans ma cuisine, lol.

  • Une petite anecdote sur le choix du prénom, son histoire peut-être ?

A 4 mois une sage femme m’a fait une écho de contrôle. Elle me dit « oh elle pèse déjà **je ne sais plus combien** ». Et là elle me fait, « euh vous ne vouliez peut être pas savoir, mais je suis sûre à 80% que c’est une fille ». Toute heureuse je rentre le dire à Chéri. On fait une échographie avec le gynéco à 5 mois. Chéri est avec moi, et là sans nous le dire, entre les jambes de bébé nous voyons un petit zizi !! et là il nous fait, « à votre tête vous avez vu le sexe de votre bébé, oui c’est bien un garçon ». A la sortie de la visite, un peu sonnés par la nouvelle, on ne parle pas. Puis d’un coup Chéri me dit un peu à l’ouest : C’est un garçon… et si on l’appelait Gabriel ? C’était le seul prénom que nous avions tous les deux dans notre liste.

  • T’es tu sentie suffisamment épaulée, informée pendant ta grossesse ?

Épaulée oui ! par mon gynéco, par Chéri, et par mes copines aussi qui étaient passées par là avant moi et par ma sage femme qui faisait la préparation à l’accouchement, j’ai fait de l’haptonomie. Mais informée cela dépend sur quoi… sur l’allaitement c’est vraiment compliqué de trouver des réponses aux questions que l’on se pose. Quand je demandais telle ou telle chose sur l’allaitement on me répondait que de toute façon j’abandonnerais vite pour le biberon… heureusement une fille super de ma ville a organisé La Grande Tétée en octobre. J’ai donc pu m’informer là bas, c’était top !

  • Qu’as-tu préféré ou au contraire le moins aimé ?

Ce que j’ai aimé dans ma grossesse était de sentir mon bébé bouger, mon Dieu ça me fait monter les larmes à chaque fois que je repense à ces moments si magiques. Sentir mon enfant grandir au chaud dans mon bidou après le périple pour l’avoir, c’était le plus beau cadeau et la plus belle récompense après cette attente. J’ai aimé aussi mes ongles longs et beaux, mes cheveux doux, brillants, épais. La grossesse m’a rendue belle, grosse et gonflée mais belle, lol. Ce que j’ai détesté ce sont les petits désagrément de la grossesse comme ces satanées nausées qui ne m’ont pas quittées pendant 4 mois, ou encore mes jambes aussi grosses que des poteaux dû à la rétention d’eau (imagine une baleine tenter de mettre des collants de contention…), et surtout SURTOUT les gens qui me touchaient le ventre !!! Rhaaaaaaaa si jamais tu me lis, et que tu as une copine enceinte, ne lui touche pas le ventre sans le lui demander avant !! Je trouvais ça d’un désagréable, à tel point que j’arrêtais la main de la personne qui allait me toucher en disant que je ne voulait pas qu’on touche mon ventre. Ils devaient penser que c’était un caprice de femme enceinte, lol.

2/La naissance :

Libre à toi de nous raconter ce moment avec tes mots <3

J’étais dans la cuisine, et j’ai senti un truc mouillé entre les jambes, j’ai eu peur de faire pipi sans m’en rendre compte, j’étais enceinte de 8 mois, les fuites ça arrive mais pas comme ça… Et j’ai compris, j’ai dit « oh putain » (je dis toujours putain, je suis mal polie lol) et Chéri de me demander ce que j’avais encore fait car j’étais très maladroite les jours précédents. Je lui ai dit que je perdais les eaux et il pensait que je rigolais.

(petit retour en arrière, la matin même nous avons fait la visite de la maternité. J’avais beaucoup de mal à marcher, la sage femme qui nous a fait visiter a rigolé en disant que j’accoucherais peut être le soir même ou le lendemain, nous avons visité une chambre. Et bien la chambre visitée fût la mienne le soir même!!!)

Une fois qu’il a compris que ce n’était pas une blague, il s’est affolé lol. Il a appelé la maternité pour dire qu’on allait arriver. J’ai donc perdu les eaux dans ma cuisine, il allait être 19h. On s’est rendu à la maternité environ 30 minutes plus tard, j’ai pris une douche avant de partir et pris ma valise. J’ai aussi pris une couche de mon bébé, et bien une couche Pampers c’est très pratique pour éviter de mettre du liquide amniotique partout dans la voiture !! L’accouchement c’est un peu entre la torture et le compte de fée. J’ai demandé la péridurale à 4h du matin car je n’arrivais plus à gérer la douleur. J’ai demandé à sentir quand même mon accouchement. Le moment arrive, on voit les cheveux de mon fils, chéri se place derrière moi, je suis semi-assise, les pieds posés sur des cales pieds en bois. Je fais la technique de la paille, il faut expirer par la bouche comme si on soufflait dans une paille. On m’avait dit que cette technique était très difficile mais plus douce. J’ai poussé comme ça 6 fois et sa tête est sortie. J’ai tout senti sans avoir trop trop mal. Il avait le cordon autour du cou, ils l’ont donc coupés. J’ai enfin pu attraper mon petit Gabriel et je l’ai posé sur mon ventre. Mon fils est né à 7h08 du matin ♥ Après l’avoir pris pour dégager ses voies respiratoires, ils me l’ont déposé sur le ventre et il a tété pour la première fois. Chéri a vu tout l’accouchement. Placé comme il l’était il m’a dit qu’il avait eu l’impression d’accoucher sous péridurale ♥ c’était un moment magique et inoubliable ! J’ai eu un accouchement de rêve et une équipe de salle super et très à l’écoute.raconte moi ton histoire 7 blog Amandine baby no soucy naissance

3/ Les premiers pas avec bébé :

  • Comment s’est passé le retour à la maison ?

J’attendais le retour à la maison avec impatience car je n’arrêtais pas de pleurer à la maternité. Les débuts ont été un peu chaotiques avec un bébé allaité, donc toujours avec moi. Mais je ne regrettais rien ! J’étais crevée, mais maman. On a du prendre nos marques à trois !

  • Vous êtes-vous sentis suffisamment informés pour faire face à ce nouveau petit être ? Si non, qu’auriez-vous aimé savoir de plus ?

Franchement on n’est jamais préparés à avoir un enfant, surtout le premier. On ne connaît rien ! Comment prendre le bain, changer une couche, quoi faire quand il pleure, comment le coucher? On apprend sur le tas, on prend certains conseils mais on en laisse d’autres, on s’informe, (vive les blogs!!). J’ai commencé mon blog pour dédramatiser les choses du quotidien qui me paraissaient insurmontables, mais une fois écris dans un article, je le trouvais de suite moins grave et plus léger.

  • Quels ont été vos moments favoris ? Racontez nous 🙂

J’adorais faire le bain de Gabriel. Le voir se détendre, il a toujours adoré l’eau. Mais il n’a jamais pleuré quand je le sortais du bain, même encore aujourd’hui, je lui dit qu’on sort du bain et il me fait un câlin tout mouillé entouré de sa serviette. Un vrai bébé câlin !!Et j’ai adoré l’allaiter, dès le début ! Ça n’a pas toujours été simple, mais quel bonheur de voir son bébé se blottir contre soi, se détendre tout en tétant du bon lait. A vrai dire je suis toujours émerveillée par ces moments car j’allaite encore mon fils de 16 mois. J’ai adoré le voir évoluer à son rythme. Rouler sur le ventre, puis se déplacer en roulant. Le voir ramper puis se mettre à 4 pattes. Réussir à se mettre debout, marcher le long des meubles puis enfin se lancer et marcher comme un grand le 19 juin, pour la fête des papas à 16 mois ! Il a pris son temps le coquin.raconte moi ton histoire 7 Amandine blog baby no soucy allaitement

Un très grand merci à Amandine d’avoir partagé son histoire avec nous, quant à vous qui nous lisez si vous souhaitez vous joindre au projet vous pouvez me contacter par mail à contact@babynosoucy.com

A la semaine prochaine

Retrouvez ici les histoires des semaines précédentes :

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :