Close

20 mai 2016

La dépression du post-partum et les massages bébé

massage bebe valence baby no soucy post-partum

Dans mon article de la semaine dernière j’ai évoqué les bienfaits des massages pour bébés en cas de dépression du post-partum, je vais donc vous détailler dans cet article mes recherches sur le sujet.

La dépression du post-partum qu’est-ce-que-c’est?

Syndrome dépressif qui apparait le plus souvent dans les quatre à huit semaines après l’accouchement avec une intensité variée, notamment : bénigne, “névrotique” ou de niveau psychotique (mélancolique). Son début est possible par un tableau de “postpartum blues” appelé aussi “baby blues” qui dure.

Source : www.psychologies.com/Dico-Psycho/Depression-du-postpartum

J’ai vécu, comme beaucoup de parents, cet état de baby blues après la naissance de mes enfants. Je l’ai géré comme je le pouvais, ma manière à moi a été de me “surcharger” d’activités et rendez-vous en tout genre pour ne pas “avoir le temps” de ressentir le mal-être. J’ai également suivi des cours de massage pour bébé avec Melle L il y a bientôt 6 ans puis lorsque Baby boy était bébé j’ai suivi ma formation de massage pour bébé de l’AFMB. Je n’ai pas fais de rapprochement tout de suite pour être honnête, c’est lors de la préparation de mon dossier de certification que j’ai décidé de me pencher sur cette question. Est-ce-que masser on bébé peut aider les mamans en état de dépression? J’ai donc fais des recherches et me suis arrêtée sur une étude précise.

L’étude :

Les bénéfices du massage pour bébé pour des mères ayant une dépression postnatale par Vivette GLOVER, Katsuno ONOZAWA et Alison HODGKINSON chercheurs en psychiatrie périnatale et néonatologie, Hôpital Queen Charlotte à Chelsea, Angleterre; publié en décembre 2002 dans le Séminars in néonatology (volume 7/ issues 6 pages 495-500).

Si vous lisez l’anglais, voici le lien : (http://www.journals.elsevierhealth.com/periodicals/ysiny/article/S1084-2756%2802%2990154-5/).

Cette étude veut démontrer l’influence des cours de massage bébé, ici précisément les cours enseignés par des instructeurs de l’IAIM, sur les mères ayant une dépression du post-partum. Le rapport est également fait sur l’amélioration de leurs relations avec leur bébé. On apprend qu’au moment de cette étude 10% des mères seraient atteintes de dépression postnatale.

La dépression postnatale engendre généralement chez ces mères des comportements divers envers leurs bébés tels que : indifférence, manque de communication, de sourires; pouvant même être plus intrusives et moins maternantes avec leur bébé que d’autres mères. En réponse, les bébés se comporteraient également de façon plus « anormale » en pleurant beaucoup plus voire en devenant passifs ou carrément en retrait. Ces comportements persisteraient jusqu’aux 18 mois de l’enfant. Il a même été démontré que les enfants de femmes atteintes de dépression du post-partum auraient tendance à faire moins bien plus tard, que ce soit au niveau du comportement ou en terme d’intelligence; tout ceci du « simple » fait que leur mère n’aurait pas été en mesure de leur offrir toute l’affection et la stimulation nécessaire dès les premiers mois. On remarque d’ailleurs aujourd’hui que cela augmente le risque de dépression de l’enfant lorsqu’il sera adulte…. d’où l’importance de pouvoir “repérer” ces mamans au plus vite et de les aider à temporiser les effets néfastes de la dépression.

Le massage bébé prend alors tout son sens afin d’améliorer le début de la relation mère-enfant; ainsi ces cours encouragent ou apprennent à ces mères à regarder, comprendre leur bébé et interagir avec eux d’une manière agréable. Mais pas seulement! Elles pourront également constater chez leurs bébés des améliorations d’ordre neuro-psychologique, du sommeil, de prise de poids; ou encore des soulagements de problèmes d’ordre digestifs (constipation, gaz, coliques); je vous en ai parlé dans mon précédent article sur les bienfaits. Bien évidement pour cela il est important d’avoir face à soit un instructeur “sensible” à cette situation afin de pouvoir guider avec finesse les familles concernées.

Un certain nombre de mères ont donc été sollicitées pour participer à cette étude suite à une évaluation 4 semaines après leur accouchement.

Elles ont été réparties en 2 groupes, 1 groupe (12) participant aux cours de massage bébé dispensés à l’hôpital Quenn Charlotte et 1 groupe (13) témoin. Finalement 9 mères n’ont pas participé à l’étude (7 en massage et 2 « témoin ») faute de disponibilité; les 2 groupes participaient également à 1 groupe de soutien. L’étude à donc proposé 5 cours s’étalant sur une période allant jusqu’à 8 semaines; les bébés avaient en moyenne 9 semaines au début de l’étude; les mamans participant aux cours de massage étaient donc encadrées par des instructeurs de l’IAIM (infirmières) Cherry Bond, Alison Hodgkinson et Lowell Herbert.

Une évaluation vidéo est faite en début et fin de l’étude; il y est observé l’interaction mère-bébé de la manière suivante : le bébé est assis dans une chaise haute et sa mère joue avec lui pendant 5 minutes. Le tout est analysé par un médecin expérimenté qui ne sait pas à quel groupe appartiennent les  « duos » mère-bébé; il y observe donc un certain nombre de critères établis et validés à l’avance.

A la fin des 5 séances les mères vont également refaire l’évaluation qui avait permis d’évaluer leur état dépressif initial.

Les conclusions :

Il en ressort donc que les « points » concernant les interactions mère-enfant (bas en début d’étude) ont considérablement augmentés chez les mères ayant participé aux cours de massage bébé; à contrario il n’y eu pas d’évolution chez celles du groupe témoin. Malgré ces résultats les symptômes de dépression postnatale des 2 groupes se sont améliorés au cours de l’étude avec un mieux  pour les mamans du groupe de massage.

On peut donc constater que les cours de massage bébé sont à la fois bénéfiques dans la création du lien mère-enfant chez la mère atteinte de dépression postnatale mais également dans l’amélioration de la dépression postnatale elle-même. Ce serait donc un (beau) complément aux traitements médicamenteux et autres thérapies. Le massage bébé serait donc bénéfique autant pour la mère que pour le bébé.

D’autres points ont également été soulevés dans cette étude, tels que le rôle probable de l’ocytocine (hormone de détente) dans le comportement des mères ou bien encore le fait de faire partie d’un groupe qui permet de rompre l’isolement de ces mamans; ce qui me parait d’ailleurs être un facteur primordial! Les instructeurs ont également fait remplir des évaluations de leurs cours aux participantes, cela aura permis de soulever l’idée de développer des ateliers dans leur service maternité, entre autre (NDLR : cela reste encore difficile d’être intégré dans les maternités française et c’est bien dommage).

Mes réflexions personnelles :

J’étais déjà persuadée des multiples bienfaits des cours de massage bébé autant pour la maman que pour le bébé, j’ai même eu dans mes cours une maman atteinte de dépression du post-partum et j’ai donc pu constater cette splendide évolution au fil des séances. Son remerciement pour l’avoir « sauvée de cette catastrophe » n’ont fait que confirmer les effets bénéfiques des cours de massage bébé; cette étude ne fait qu’appuyer mes constats!

Cela me permet aujourd’hui de démontrer que ces familles ne sont pas seules dans ce cas, que c’est un sujet pris au sérieux et étudié; et que je peux, autant que possible, fournir des cartes pour les aider à traverser ce désert. Bien évidemment je ne sous-estime pas le besoin de soins, ce n’est d’ailleurs pas mon rôle! Je sais malgré tout que lorsqu’on est déprimé il est très difficile, déjà de se l’admettre, et ensuite d’intégrer des activités de groupe! Malgré tout je me fais un point d’honneur à être en contact avec les professionnels de santé afin que peut-être, ils puissent diriger ces familles vers nos cours et leur apporter un peu de soutien. Et vous, de votre côté, n’hésitez pas à diffuser largement l’information autour de vous; c’est important! Il est également important d’avoir à l’esprit que la dépression postnatale touche aussi les papas; 1 sur 3 d’après une étude britannique, et que les cours de massage pour bébé s’adressent également à eux 🙂

massage bebe valence baby no soucy

 

Donnez votre avis !

%d blogueurs aiment cette page :